BUNSEN (R. W.)


BUNSEN (R. W.)
BUNSEN (R. W.)

BUNSEN ROBERT WILHELM (1811-1899)

Après sa thèse de doctorat, Enumeratio ac descriptio hygrometrorum (1830), Bunsen est nommé privat dozent à Göttingen (1833), puis il succède à Wöhler à l’école polytechnique de Kassel (1836). En 1838, il est professeur extraordinaire à Warburg, puis professeur en titre (1842); dix ans plus tard, il succède à Léopold Gmelin à Heidelberg, où il a séjourné jusqu’à sa mort. C’est en 1851 qu’il fait la connaissance de Gustav Kirchhoff avec lequel il a réalisé plusieurs travaux. La plupart des grands chimistes et physiciens de la fin du XIXe siècle (D. I. Mendeleïev, Lothar Meyer) deviendront leurs élèves.

Bunsen s’est surtout occupé de chimie minérale, mais il s’intéressait tout aussi bien à la physique, à la géologie, à la minéralogie qu’aux applications techniques de la science. Ses premiers travaux portent sur l’étude de la série cacodylique; il y perdit un œil à la suite d’une explosion pendant la distillation du cyanure de cacodyle. Il se consacra alors à l’étude des gaz en développant de nouvelles méthodes de détermination des masses spécifiques, fondées sur des mesures de diffusion et d’absorption; il a même suggéré des techniques de recyclage des gaz de combustion s’échappant des cheminées.

En électrochimie, il a perfectionné les «batteries galvaniques» et construit une pile qui porte son nom; à partir de 1852, il utilise les méthodes électrochimiques pour préparer des métaux purs et isole plusieurs d’entre eux par électrolyse de leurs chlorures fondus (Li, Ba, Ca, Sr, etc.).

Avec sir Henry Roscoe il s’intéresse aux réactions photochimiques (action du chlore sur l’hydrogène) et, avec Kirchhoff, il développe la spectroscopie et, à l’occasion, il invente le bec Bunsen; ensemble ils arrivent à prédire par analyse spectrale l’existence d’éléments nouveaux (Cs, Rt, Th, In, Sc, Ge). En chimie analytique, il invente des méthodes volumétriques nouvelles, ainsi que des méthodes de séparation des métaux, comme le palladium, l’iridium et le rhodium. Expérimentateur très habile, Bunsen construit aussi quantité d’appareils nouveaux et invente des méthodes pratiques dans les domaines les plus divers (calorimètres, pompes filtrantes, thermopiles, piles électriques, entre autres).

Sa description des spectres d’étincelles date de 1875, tandis que son ouvrage classique, Gasometrische Methoden , a été édité à Brunswick en 1857, puis en 1877. Il fut nommé membre étranger de la Société chimique de Londres, membre correspondant de l’Académie des sciences, fellow of the Royal Society. Il partage la première médaille Davy avec G. R. Kirchhoff en 1877.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bunsen — may refer to: *Christian Bunsen (1770–1837), chief librarian of Göttingen and professor of modern philology, father of Robert Bunsen *Christian Charles Josias Bunsen (1791–1860), Prussian diplomat and scholar *Frances Bunsen (1791 1876), or… …   Wikipedia

  • Bunsen — ist der Familienname folgender Personen: Christian Karl Josias von Bunsen (1791–1860), preußischer Diplomat Georg von Bunsen (1824–1896), preußischer und deutscher liberaler Politiker Gustav Bunsen (1804–1836), deutscher Chirurg und… …   Deutsch Wikipedia

  • Bunsen — V. «mechero de Bunsen». * * * Bunsen, Robert Wilhelm Bunsen, mechero …   Enciclopedia Universal

  • bunsen — unsen n. 1. same as {bunsen burner}; a gas burner used in laboratories; has an air valve to regulate the mixture of gas and air. Syn: bunsen burner, etna. [WordNet 1.5] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Bunsen — Bunsen, 1) Christian Karl Josias, Freiherr von, deutscher Staatsmann und Gelehrter, geb. 25. Aug. 1791 zu Korbach im Waldeckischen, gest. 28. Nov. 1860 in Bonn, studierte 1808–13 Theologie, dann Philologie und machte sich durch eine gekrönte… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Bunsen — (Robert Wilhelm) (1811 1899) chimiste et physicien allemand, inventeur du brûleur appelé bec Bunsen et de la prem. méthode d analyse spectrale des éléments (avec Kirchhoff) …   Encyclopédie Universelle

  • bunsen — burner (named for the German chemist Robert Wilhelm Bunsen) …   Eponyms, nicknames, and geographical games

  • Bunsen — Bunsen, 1) Christian Karl Josias v.B., geb. 25. Aug. 1791 in Korbach im Waldeckischen, studirte 1803–13 in Marburg u. Göttingen Philologie, war auch 1811–13 Collaborator am Gymnasium daselbst, lag dann den germanischen Studien in Holland,… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Bunsen — Bunsen, Christian Karl Josias, Freiherr von, Gelehrter und Staatsmann, geb. 25. Aug. 1791 zu Corbach (Waldeck), 1818 preuß. Gesandtschaftssekretär in Rom, 1827 Ministerresident das., 1838 infolge der Kölner Wirren abberufen, 1839 Gesandter in… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Bunsen [2] — Bunsen, Rob., Chemiker, geb. 31. März 1811 in Göttingen, lehrte erst in Göttingen, dann in Cassel, Marburg und Breslau und war 1852 89 Prof. in Heidelberg, gest. das. 16. Aug. 1899. B. bereicherte die Wissenschaft durch zahlreiche neue… …   Kleines Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.